SQUASH

L'HISTOIRE DU SQUASH 

Le squash est un sport de raquette qui se joue sur un terrain de jeu entièrement entouré de murs et/ou de parois vitrées. Il consiste à frapper une petite balle noire en caoutchouc, de telle sorte que son adversaire ne puisse pas la reprendre. Le squash est l'un des sports les plus dépensiers en calories. La particularité de ce sport est que les deux joueurs partagent et défendent alternativement la même surface de jeu. Cette spécificité met parfois les deux joueurs en interférence, on dit qu'il y a alors une situation de let. Le squash est né vers 1850 à l'école privée de Harrow à Londres lorsque les étudiants de l'école, en attendant d'utiliser les courts de tennis, commencèrent à frapper sur l'un des murs de l'immeuble avec leurs raquettes. Le premier court de squash fut créé en 1883 à Oxford. Petit à petit, ce sport se développa dans les écoles et les universités, mais ne devint populaire qu'à partir du début du XXème siècle. Les règles seront adoptées en 1924 et en 1928 fut créée l'Association de squash anglaise qui en reprit la gestion. En 1930 fut créé le tournoi le plus prestigieux : le British Open.  Le jeu prit véritablement son envol à partir de la construction de courts publics. Il devint le sport le plus populaire en Angleterre au début des années 1980 et se diffusa rapidement dans le reste du monde. Accélérations répétées, développement de la souplesse et des réflexes, sollicitation du muscle cardiaque, le squash est parfait pour les personnes qui souhaitent pratiquer un sport à haute intensité. Sport exigeant, le squash est également un formidable moyen de maintenir une condition physique optimale.

LE SAVIEZ-VOUS ? 

→  Le squash est l’un des sports les plus dépensiers en calories, avec plus de 700 calories dépensées en une heure.
→  Le squash est un sport qui prodigue une incroyable sensation de bien-être psychique à celui qui le pratique.
→  Le squash permet de renforcer les muscles du dos et de faire travailler les muscles stabilisateurs qui sont situés au niveau des épaules.

Durée : 60 minutes

Intensité : Forte

Calories : +/- 700

INSTALLATION ET RESERVATIONS

√ Nous disposons de 2 terrains de squash.
√ Vous pouvez réserver votre terrain par téléphone au 02.40.82.00.66 ou directement en ligne.
√ Les créneaux de réservation ont une durée d'une heure. 
√ Nous faisons de la vente et de la location sur place de raquettes, volants, chaussures, grips...

Réserver votre séance en ligne :

LES REGLES DU SQUASH

Nombre de joueurs : 2  joueurs. Le score : Un match se déroule en 3 jeux gagnants de 11 points directs. Le premier à gagner 3 jeux gagne le match. En cas d’égalité à 10 partout, il faut 2 points d’écart. Le premier serveur est désigné par tirage au sort. On marque 1 point quand on gagne un échange. Une pause de 1 minute 30 est accordée à la fin de chaque  jeu Le jeu : Les joueurs frappent la balle à tour de rôle La balle doit atteindre le mur frontal soit directement soit indirectement Un seul rebond au sol est autorisé avant la frappe. Il est possible de jouer la balle de volée. Les limites sont les lignes supérieures et la ligne au-dessus du tin (partie métallique située en bas du mur frontal). Si la balle touche une de ces lignes, elle est faute. Les principes de base : Essayer d’occuper le T (croisement des 2 lignes principales au sol) après avoir frappé la balle. Mettre l’adversaire le plus du loin du T en variant la puissance et le placement des balles. Ne jamais jouer la balle quand l’adversaire risque d’être touché par celle-ci. Le service : La ligne médiane du mur frontal et les lignes au sol ne servent qu’au service. Au service, la balle doit toucher le mur frontal directement entre la ligne médiane et la ligne supérieure. Le serveur doit avoir au moins un pied dans le carré de service (le petit carré). Le serveur doit envoyer la balle dans le rectangle opposé. Quand le serveur gagne l’échange, il change de carré de service. Quand le receveur gagne l’échange, il devient serveur et choisit son carré de service. Le let – le stroke : La particularité du squash se traduit par des échanges sur la même surface de jeu. Le joueur doit faire le maximum d’effort pour se dégager après la frappe. Le joueur doit faire le maximum d’effort pour aller jouer la balle. Si au cours d’un échange, le joueur risque de toucher l’adversaire avec la balle ou la raquette, il doit stopper le jeu et demander un let. L’arbitre décide alors d’accorder le let (point à rejouer), de le refuser (« no let » = point perdu) ou d’accorder un « stroke » (point gagné).
Fermer le menu